Pôle pédagogie et spiritualité Carême 2017 Deuxième Méditation

Published on mars 16th, 2017 | by Mouvement Salésien des Jeunes

0

Carême 2017 – Deuxième méditation

Carême 2017 Deuxième Méditation

Le Carême est maintenant bien entamé. Les jours s’égrènent, indifférents, et nous menons notre petit train-train quotidien chez nous, au travail, durant nos activités diverses et variées… et pourtant…

Et pourtant au fond de nos cœurs nous nous laissons nourrir de différentes manières, celles qui nous conviennent le mieux, avec lesquelles nous sommes à l’aise. Un temps de prière plus assidu, une lecture quotidienne de la parole de Dieu, un investissement auprès des plus pauvres, la privation d’un petit plaisir, l’écoute d’une parole d’un grand témoin et que sais-je encore. Nous ouvrons nos cœurs à la présence du Christ, avec peut-être un peu plus d’attention que d’habitude, et nous les préparons à accueillir les événements de la semaine Sainte qui mènent à Pâques.

Nous le savons, le Carême est une période de conversion. Une conversion qui nous permet de toucher de plus près à l’Amour de Dieu pour nous. Pourquoi alors ne pas en profiter pour passer un peu de temps auprès de Lui ?

Lorsque le Christ s’est offert sur la Croix pour nous sauver, Il voulait nous laisser un signe de l’Amour dont Il nous a aimés jusqu’au don de Sa vie. Ce signe, c’est Son corps et Son sang sous la forme du pain et du vin consacrés à chaque messe. Et plus que cela, Il nous offre de pouvoir Le contempler par Sa présence au Saint Sacrement. L’Adoration est un véritable cœur à cœur, corps à corps, avec le Seigneur. Comme l’a répondu un paysan au Curé d’Ars qui lui demandait : « Que dites-vous au Seigneur, durant l’adoration ? – Je ne lui dis rien. Je l’avise et il m’avise. » Je le regarde et Il me regarde. Voilà, c’est tout. Prendre un temps pour adorer le Seigneur, c’est se mettre à Son écoute et prendre conscience de Son Amour pour moi. C’est comme un dialogue intérieur entre Lui et moi, Lui et l’Église, à la fois silencieux et plein de paroles, la sienne et celles que je Lui confie.

Le Carême se poursuit et il nous reste encore de la route ! N’hésitons pas à faire étape pour nous donner le temps d’aller voir le Seigneur et de nous laisser transfigurer par sa Lumière. N’hésitons pas à nous tourner vers Lui et à reprendre ce refrain inspiré d’une prière de Charles de Foucauld : Car Tu es mon père, je m’abandonne à Toi, car Tu es mon père je me confie en Toi !

Merci au Pôle Pédagogie et Spiritualité pour cette deuxième méditation.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑