Actus du MSJ Sarah et Hugo, volontaires au Campobosco 2017

Published on octobre 12th, 2017 | by Mouvement Salésien des Jeunes

0

Être volontaire au Campobosco : Donner et recevoir ­- Partie 1

Plus d’un mois s’est écoulé depuis la fin du Campobosco et pour nombreux d’entre vous, vous avez pu croiser des jeunes volontaires remplis de joie qui vous ont fait danser, qui ont partagé des temps d’atelier enrichissants, et bien plus encore. Nous vous proposons de découvrir leurs témoignages.

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir Sarah et Hugo, mais ils ne seront pas les seuls alors restez connectés.

Sarah, volontaire au Campobosco 2017

Je m’appelle Sarah et je viens de la paroisse Saint Jean Bosco à Paris.

J’ai demandé à être volontaire au Campobosco, car j’aime beaucoup l’animation et l’organisation, mais aussi, car les anciens volontaires m’ont apporté beaucoup de joie et de confiance quand je venais en tant que jeune. Alors j’ai décidé que je voulais faire de même pour les jeunes.

J’ai eu l’occasion de faire un atelier de danse « mix dance ». Sachant que pour moi, la danse est une vraie passion, j’ai été très honorée et contente d’avoir pu partager cela avec les jeunes.

J’ai bien aimé les deux jours avant le Campobosco [ndlr : le pré-camp pour les volontaires et le Staff], c’était super de se retrouver et de découvrir les missions qui sont à faire quand tu es volontaire.

Devenir volontaire, c’est redécouvrir le Campo ! Venez avec un maximum de motivation !!

Hugo, volontaire au Campobosco 2017

Je m’appelle Hugo et je viens de Verlinghem, un petit village à côté de Lille.

J’ai voulu devenir volontaire, car je souhaitais donner un peu de moi pour rendre au campo, ce qu’il m’avait apporté. C’était aussi l’occasion après 4 éditions en tant que participant, de découvrir un campo différent et de me mettre au service. J’ai, encore une fois, vécu des moments incroyables. Mon rôle de volontaire m’a permis de me sentir utile et impliqué dans la réussite des 4 jours. Ma place dans l’orchestre a été une expérience très enrichissante. Faire chanter des centaines de jeunes présents au foyer, c’est juste énorme !

L’ambiance entre les volontaires était très bonne et nous a permis d’avoir des temps fraternels et d’échanger. Mon seul regret ? D’avoir pu passer moins de temps que d’habitude à rencontrer d’autres personnes et à échanger avec elles du fait des répétitions, etc. Mais qu’on se le dise, les sensations que l’on a à chanter avec tout le monde prenne largement le dessus ! Si j’avais un conseil à donner aux futurs volontaires, ce serait d’arriver bien en forme… Le service au campo, ça fatigue !

Pour le mot de la fin, juste une petite phrase de notre Pape qui me tient énormément à cœur et qui représente bien la façon de vivre que l’on doit avoir en tant que jeunes et notamment au campo : « Aujourd’hui, l’humanité a besoin d’hommes et de femmes, qui ne veulent pas vivre leur vie “à moitié” ».

Merci à Sarah Guichard et Hugo Deseure pour ces témoignages.

Sarah et Hugo, volontaires au Campobosco 2017

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑