Famille Salésienne Portrait de jeunes de la Famille Salésienne, Mélanie Bernard

Published on novembre 30th, 2017 | by Mouvement Salésien des Jeunes

0

Portrait de jeunes – Mélanie Bernard

Début juin 2017, nous vous proposions de partir à la découverte des jeunes de la Famille Salésienne dont vous faites tous partie (voir ici pour l’article). Pour cette quatrième édition, nous vous présentons Mélanie Bernard, qui était coordinatrice de la région Île-de-France et qui est la personne derrière les comptes Twitter et Instagram du MSJ. 😉

Portrait de jeunes de la Famille Salésienne, Mélanie Bernard

Mélanie, quel âge as-tu ?

J’ai 24 ans (pour encore quelques petits jours :D).

D’où viens-tu ?

Je viens d’Argenteuil.

Comment as-tu rencontré la Famille Salésienne ?

J’ai rencontré la Famille Salésienne quand je suis arrivée à Argenteuil, il y a 14 ans maintenant, par le biais de la paroisse, car ma mère était très croyante pratiquante et c’était la paroisse la plus près de chez nous, mais je n’ai pas réalisé tout de suite qu’il y avait une grande famille derrière.

Dans cette même paroisse, je me suis inscrite chez les scouts un an plus tard. Et c’est par le biais des scouts que j’ai réalisé que la Famille Salésienne existait. En 2008, l’un de mes chefs scout de l’époque (David Viagulasamy) nous a inscrit au Campobosco afin de terminer notre camp d’été en beauté, et depuis je suis toujours revenue.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire chemin avec la Famille Salésienne ?

Ce qui m’a donné envie de faire chemin avec la Famille Salésienne, c’est quand j’ai commencé à connaître Don Bosco et sa pédagogie. Je ne comprenais pas pourquoi, sur ma chemise scoute, il y avait écrit « Groupe Jean Bosco Argenteuil », alors que ma paroisse s’appelle Saint Jean-Marie Vianney, je me suis renseigné et j’ai kiffé.

Depuis que j’ai 12 ans, j’ai toujours souhaité devenir assistante sociale quand j’ai réalisé que beaucoup trop de gens vivaient dans la rue : pour moi, il était interdit que des gens dorment dehors, je voulais sauver le monde (j’étais jeune et innocente). En grandissant j’ai découvert cette pédagogie. À 17 ans, j’ai été bénévole au Valdocco pendant quelque temps, et j’ai découvert qu’on pouvait apprendre plein de choses aux enfants par le jeu.

Aujourd’hui je ne suis pas assistante sociale mais monitrice-éducatrice !

Comment occupes-tu ton temps libre ? Quel engagement as-tu ?

Par où commencer ?

J’occupe mon temps libre depuis par le scoutisme, j’ai été jeune pendant 8 ans, ensuite je suis devenue cheftaine scout des louveteaux jeannettes (8-11 ans) pendant 5 ans et depuis 3 mois, j’ai rangé ma chemise de cheftaine pour devenir accompagnatrice de groupe dans le territoire du Val d’Oise ! Je ne m’occupe plus des jeunes, mais j’accompagne des chefs et des cheftaines pour qu’ils puissent faire vivre le meilleur scoutisme à leurs jeunes !

Cette année, j’ai également rendu ma casquette de coordinatrice de la région Île-de-France au sein du MSJ mais actuellement, je donne un petit coup de main à la com’ pour les comptes Twitter et Instagram du Mouvement !

Aujourd’hui et pour la deuxième année, je suis responsable du groupe de Coexister Argenteuil, association dans laquelle je suis engagée depuis presque 3 ans !

J’occupe également mon temps à la paroisse à l’aumônerie auprès des jeunes collégiens de 4ème-3ème.

Qu’est-ce que l’engagement pour toi ? Pourquoi t’engages-tu et qu’est-ce que cela t’apporte ?

Ça peut paraître beaucoup, mais je ne me vois pas rien faire de mon temps libre. J’arrive quand même à trouver du temps pour moi ! Alors pas beaucoup certes mais, pour l’instant, c’est suffisant. Je pense que je m’engage pour donner un sens à ma vie.

J’apprends tous les jours de mes divers engagements. Avec les jeunes de l’aumônerie, on peut croire que c’est nous les grands jeunes qui leur apportons des choses, qui les aidons à grandir, mais je crois qu’ils m’apportent plus que ce que je peux leur donner, ils me font grandir et m’apprennent beaucoup sur moi-même !

À Coexister, c’est un autre univers, j’apprends encore tous les jours à gérer une équipe, c’est nouveau, je fais des erreurs et essaye d’apprendre de celle-ci.

En général quand je m’engage, c’est que je décide de me donner à fond. Je remercie Dieu de m’avoir permis de rencontrer ces personnes sans qui je ne m’aurai probablement pas engagée. Merci à ces personnes d’exister !!

Je pense que sans tous ces engagements, je ne serai pas la Mélanie que je suis aujourd’hui.

 

Merci beaucoup Mélanie pour ce beau portrait !

Si toi aussi, tu veux faire partie des visages de la Famille Salésienne, n’hésite plus et envoie-nous un petit mail avec les informations suivantes :

  • Ta photo

  • Ton prénom (et ton nom)

  • Ton âge

  • D’où viens-tu ?

  • Comment as-tu rencontré la Famille Salésienne ?

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire chemin dans la Famille Salésienne ?

  • Comment occupes-tu ton temps ton temps libre ? Quel(s) engagement(s) as-tu ?

  • (Bonus : Qu’est-ce que l’engagement pour toi ? Et pourquoi souhaites-tu t’engager / t’engages-tu ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?)

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑