Méditation L'histoire d'une perle

Published on mai 24th, 2018 | by Mouvement Salésien des Jeunes

0

L’histoire d’une perle

J’ai été guidée vers ce chapelet.

Chapelet-Citeaux

J’ai mis ma main au-dessus de la corbeille, j’en ai touché quelques-uns et mon choix s’est porté vers celui-ci.

Je l’ai acheté et mis dans ma poche.

Le soir venu, je le regarde d’un peu plus près. Il me paraît un peu inégal, mais ce n’est pas très grave. Il est beau, il tient bien dans ma main, il est « doux ».

Le jour d’après, je me dis que je suis heureuse ou en tout cas, sur la bonne voie. Même si la période est difficile, je me sens portée, je sais que je ne suis pas seule.

Je ressors mon chapelet de ma poche et je le contemple à nouveau d’un peu plus près. Il est toujours aussi inégal. Pour m’amuser, j’aligne les perles des deux côtés. Et tiens donc ! Une dizaine a une perle de plus que l’autre. Je les compte toutes les deux. Et c’est là que je constate qu’en fait une dizaine n’a pas une perle de plus, mais bien une perle de moins ! Je souris et je me dis que c’est un beau clin-Dieu. 😉 Moi qui m’en veux parfois de ne pas être parfaite, j’ai été guidée vers le chapelet qui a une perle de moins, parce que je le trouvais beau et agréable.

Certains diraient qu’un chapelet qui n’a pas 5 dizaines, c’est complètement bête. Moi, je suis d’avis que non. Je reconnaîtrai toujours la dizaine qui n’en est pas une parce que ma main et mes doigts ont déjà adopté et appris à connaître ce chapelet.

Cette perle qui manque ne me fait qu’apprécier ce chapelet un peu plus.

Je peux m’imaginer mille histoires du pourquoi la dernière perle n’a pas été enfilée, peut-être que le moine a été dérangé au moment où il voulait l’enfiler, peut-être que ce chapelet a tout simplement été fait spécialement pour moi. Pour me rappeler que même si je ne corresponds pas à l’idée de la perfection, que je ne suis pas parfaite et que je ne le serais jamais, et cela quand bien même j’essaye encore et encore, eh bien je suis aimée et appréciée. Et peut-être que ces défauts que je me vois et dont je pense qu’ils sont une tare, ne sont que quelque chose qui font de moi ce que je suis tout simplement.

Et que je suis quelqu’un qui est aimée et qui n’est pas seule.

Alors merci. Merci Dieu de m’avoir donné un rappel pour que je n’oublie pas.

Merci beaucoup à Aubérie pour cette méditation.

The story of a bead

I was guided to this rosary.

I put my hand over the basket, I touched a few and I chose this one.

I bought it and put it in my pocket.

In the evening, I looked a little closer. It seemed a bit uneven, but nothing more. It is pretty, it holds well in my hand, it has a « softness » to it.

The next day, I think of myself as happy or at least that I’m on the right track. Even if the time I’m in is difficult, I feel carried and I know I’m not alone.

I take the rosary out of my pocket and look at it again a little closer. It is still a bit unequal. For fun, I line the beads on both sides. And look at that! One set of ten has one bead more than the other. I count them both. And this is when I see that in fact this set of ten does not have one bead more, but one bead less! I smile and tell myself that it’s a beautiful wink from God. 😉 I, sometimes blaming myself for not being perfect, was guided to the “imperfect” rosary with one less bead, because I found it beautiful and pleasant.

Some would say a rosary that does not have 5 sets of ten beads is completely silly. I do not think so. I will always recognize the ten that is not one because my hand and my fingers have already embraced and learned to know this rosary.

This missing bead only makes me appreciate it a little more.

I can imagine a thousand stories of why the last bead was not threaded, maybe the monk was disturbed when he wanted to thread it on, maybe this rosary was simply made specially for me. To remind me that even if I do not match the idea of perfection, even if I am not perfect and I will never be, and even when I try again and again, I am loved and appreciated. And maybe these flaws that I see in myself and which I think are a defect, are just something that makes me what I am.

And that who I am is someone who is loved and not alone.

So thank you. Thank you God for giving me a reminder to not forget that.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑