Famille Salésienne TSEC-1

Published on mai 3rd, 2018 | by Mouvement Salésien des Jeunes

0

TSEC – Aller à l’Essentiel !

Le 24 mars dernier, se tenait, chez les sœurs salésiennes de Paris, la journée nationale de TSEC. L’association TSEC – Travail Social et Engagement Chrétien – a été créée il y a plusieurs années, pour répondre à un besoin de travailleurs sociaux d’allier leur vie professionnelle avec leurs convictions religieuses, dans un domaine où la vision chrétienne n’était pas présente, voire bafouée. Aujourd’hui, l’association continue d’organiser des rencontres et a à cœur de la faire connaître aux jeunes générations qui pourraient sentir ce même besoin.

Le programme de la journée suit une trame qui peut sembler décousue à première vue, mais qui finalement s’avère être parfaitement liée, le tout permettant de travailler le thème choisi. La journée du 24 mars était tournée sur l’essentiel : quel est mon essentiel ? Comment aller à l’essentiel au milieu des nombreuses sollicitations ? Comment garder une cohérence dans mes actions ? Quels moyens est-ce que je me donne pour revenir à l’Essentiel ?

Pour débuter ce temps de partage, nous avons commencé par nous découvrir par un jeu de présentation. Le groupe était composé aussi bien de personnes qui avaient de l’expérience dans les métiers du social que de jeunes diplômés et d’étudiants.

TSEC-2

Une fois les langues déliées, le second temps était basé sur les témoignages de deux habitués de TSEC, qui ont accepté de partager leur essentiel dans leur travail auprès des jeunes qu’ils accompagnent. Tous deux soulignaient l’importance de la véritable rencontre avec le jeune. Il s’agit d’entrer en relation avec l’autre, de parler du jeune et non de sa situation, comme cela est trop souvent le cas. C’est la rencontre qui déplace. Avant d’entamer des démarches, il s’agit de créer un lien de confiance réciproque. Aussi, chaque petite action que l’on met en place avec eux est importante et peut changer leur manière d’être et de voir les choses. Il faut donc croire en sa manière d’exercer et ne pas abandonner si les résultats ne sont pas aussi rapides que ce que l’on souhaiterait. Il faut croire en soi, croire en Dieu, croire en l’autre, confier les situations au Seigneur, surtout quand elles nous dépassent et Le laisser agir, dans la confiance, porter un regard d’espérance sur chaque personne, savoir l’attendre, car attendre l’autre, c’est l’inviter à croire en lui. Tous deux parlaient aussi de l’importance de se ressourcer, d’avoir un équilibre de vie, de prendre soin de soi pour mieux accueillir les autres et leurs souffrances. Il s’agit alors de ne pas mettre tout son essentiel dans son travail.

Suite à ces témoignages, nous nous sommes répartis en petits groupes pour pouvoir échanger sur ce que nous avions entendu, sur nos différentes pratiques, sur nos propres essentiels, nos difficultés à les vivre, nos questionnements.

Les partages fraternels et la convivialité ont été encouragés par le repas constitué des spécialités apportées par chacun. Un moment informel où nous avons pu échanger les uns avec les autres dans la joie. L’après-midi a débuté avec un jeu de piste au cimetière du Père Lachaise. Des devinettes nous permettaient de nous renseigner sur certaines personnes célèbres et de nous interroger encore sur leur essentiel. En revenant, nous avons mis en commun nos découvertes ainsi que nos talents pour interpréter certaines chansons !

TSEC-1

Le temps suivant était divisé en trois parties consacrées à la lecture biblique de l’évangile des béatitudes : un premier temps d’explication du texte, suivie d’une méditation individuelle et enfin un temps en petits groupes pour partager nos réflexions sur ce chemin de bonheur qui nous est proposé dans ce que nous ne pouvons pas éviter, à savoir les épreuves, les manques, nos limites. Les béatitudes sont toujours construites sur l’expression d’un manque et d’une promesse. Le manque creuse un espace pour recevoir Dieu, Son Amour. Cela nous renvoie encore à l’Essentiel. Nourris de la Parole de Dieu, nous avons conclu la journée par un temps de prière où chacun a pu déposer une intention.

Les journées TSEC sont de réels temps de rencontres, de partage, de convivialité, de ressourcement. C’est un temps pour se questionner, être éclairé, se repositionner par rapport à sa vie et sa pratique, être soutenu. Beaucoup ont été marqués par la mixité des personnes présentes, aussi bien d’un point de vue de l’ancienneté professionnelle et de l’expérience, que d’un point de vue du statut (cadres, étudiants, prêtres, laïcs), et de la confession (catholiques et évangéliques). Cette diversité renforcée par un réel accueil mutuel du parcours de vie de chacun, nous a permis de nous apporter beaucoup mutuellement et d’enrichir nos réflexions et nos partages. Les rencontres TSEC permettent de prendre le temps de se mettre à l’écoute de l’autre, à l’écoute de Dieu, à travers les autres et à travers Sa Parole, à l’écoute de soi-même, de ses forces et de ses limites. Par le jeu, elles sont aussi l’occasion de se mettre en chemin, de sortir, de bouger, pour ne pas rester seulement à l’intérieur de soi.

Anne-Marie a été particulièrement touchée par la simplicité de ces rencontres, par la facilité avec laquelle nous vivons ce partage amical, fraternel, où nous cheminons ensemble, sans distinction de statuts. Bertille renforce ce point en avouant avoir été émue par la visite du Père Guy Gilbert lors de la prière : en effet, ce prêtre dont elle a tant entendu parler était parmi nous et nous avons eu la possibilité d’échanger avec lui ensuite. Ce fut une journée intense, forte en rencontres, en réflexions et en prière.

Les fondateurs de TSEC parlent d’un changement de perspective aujourd’hui. Ils remarquent qu’à l’époque où TSEC a été créé, c’était le travail, auquel on voulait rattacher la foi, qui était le point de départ de la démarche. Aujourd’hui, les jeunes partent d’abord de la recherche du Royaume de Dieu dans leur vie, et le travail n’est qu’un moyen de servir cette recherche. Alors, n’hésite pas, « si T. SEC, viens à la source ! »

Merci beaucoup à Anne-Marie et Bertille pour cet article.

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑